La Vie, la Nuit, Lucien Becker
Poèmes

La Vie, la Nuit

par Lucien Becker

A
Louis
Parrot.

A la recherche de la première étoile dans le ciel

je vais entre les murs

qui me tutoient.

La lumière qui ne se lève pas

dans les tunnels du sang

attend près du regard

combien de pierres

dont elle s'enveloppe

pavent le ciel.

Les fenêtres de la veille sont mortes

ouvertes aux couchants.

L'humus de la chambre

un peu tiède comme le cœur

est toujours plein de femmes

qui tricotent en songeant à l'amour.

L'ombre fait un cercle autour de la lampe

et le fourneau est sans doute seul heureux

comment sortir de cette maison

sans avoir l'air gauche, sans mentir

comment jouer le rôle de passant

sans penser à la mort

qui compte mes pas

qui me pousse si je m'arrête

comment croiser ce regard

où elle est déjà montée ?



Poème publié et mis à jour le: 15 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top