Poèmes

La Vedette

par Léo Ferré

La vedette qu'étouffe un massif de lilas
Signe au bas du programme un puissant hiéroglyphe
En jouant du paraphe et dedans toutes griffes
Elle se laisse peloter le bout de gras

Libérant sa mamelle égouttant ses appas
Sacrifiant joyeuse au mythe de
Sisyphe
Elle roule inlassable en baisers apocryphes
Du haut jusques en bas les termes du contrat

Le producteur zélé sous d'infimes prétextes
Piqué au jeu la fait travailler dans le texte
Avaler la syntaxe et recracher les mots

Cependant qu'enchaînée à ce piteux lexique

Elle lui dit songeant à de futurs boulots

«
Le cinéma des morts a-t-il un générique? »



Poème publié et mis à jour le: 15 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top