Poèmes

La poésie chantepleure

par Jacques Viallebesset

Hissez haut et fort les poutres charpentiers
C’est la poésie seule qui soutient le monde
Le paradis tient dans la paume de nos mains
Non pas au bout d’un chemin bordé de ronces

Ici et maintenant on blesse on viole on tue
La liberté pleure dans tous les chants des hommes
Le cœur est un moulin enfariné d’amour
Qui broie le malheur sous la meule des jours

Copeaux de sang ou mât des navires conquérants
Sève qui irrigue les hautes futaies humaines
Derrière les barbelés de l’exil ou dans les prs
La poésie chantepleure dans la liberté.

Extrait de: 
Ce qui est épars

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top