la haine poème de vincent becasse
Poèmes

la haine

par vincent becasse

Noires chrysanthèmes aux branches gammées,
Sur les sols sacrés un venin anonyme.
Surgissent du temps les outrages enflammés,
Archaïque rancoeur jaillit des abîmes .
,
Les vitrines blâmées d'affront acidulé,
Le barbare fend l'arbre qui le condamnait .
Le bleu sourire du Panthéon maculé,
Les mémoires dans leurs symboles sont profanées .

Le fascisme altère le peuple errant !
La discorde naît de la colère des rues,
Le simpliste apeuré vient grandir les rangs,
La bêtise prêche tel un fleuve en crue.


Poème publié et mis à jour le: 11 aot 2019

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top