Poèmes

L' aube n' arrive pas seule

par Mirela Papuçiu

Amour

La nuit s' use derrière les collines 
et les oiseaux mettent le jour à table.
Les feuilles du tilleul rincent leurs yeux du lait 
trait d' un espoir aux couleurs d'arc-en-ciel.
Mes hublots se déshabillent du noir et ont hâte
à te trouver dans les branches du prunier 
où tu pendis la chance d' une rencontre
que chaque matin je mets autour du cou
comme un collier aux pierres encore à enchasser.
Les rêves continuent à paresser dans les draps froissés des doigts maladroits du soleil,
même si leurs épaules nues frissonnent
aux appels des minutes affamées.
Je laisse glisser ton absence qui ressemble
à un vieux chemisier aux couleurs toujours vives.
Voilà qu' il fait jour.

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top