Poèmes

Jeune Fille Endormie

par Claudine Helft

A l'heure d'une nuit rythmée par l'amour, elle s'endort

elle s'endort sans avoir cherché à le faire, en recours,

elle s'endort tout en brave, tout en pétales, tout en pleurs,

le coude sagement replié au frein d'une lune

étale, au clair de cette chevelure de brune.

Tout en pudeur et tout en corps, toute d'âme, elle s'endort

(elle s'adonne au sommeil comme d'autres se donnent au mal)

sans même qu'elle le sache, sur son premier chagrin,

ayant pour compagnes ses craintes d'enfant, son cœur de femme

cet espoir élargi soudain au silence du matin :

tout en elle assoupie, ma jeune endormie rêve enfin.


Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top