Poèmes

...je flâne

par Jacques CEAUX

Amour

Moi et mon cœur en bandoulière comme un gosse le matin, je flâne. La tête bien mobile qui suit le regard, je scrute par mon œil la pellicule douce des choses...Comme si derrière les poussières, la crasse et la violence s'abritaient les vraies couleurs du temps. Alors de rues en prairies, de robes légères à l'été volage en bouquets de chevelures et pour l'éternité je te le jure ........je te chercherai

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top