Poèmes

Ils défilaient en rangs serrés

par Houhou Tahar

Ils défilaient en rangs serrés
pour honorer un vieux passé.
Ils représentaient des armées
de la France et de l'étranger,
pour sceller des amitiés.

Ils pensaient servir la vérité
mais elle avait été manipulée.

Ils avaient été trompés
avant de s'engager .
Au bout du fusil, pas de rose
mais la mort à grosse dose.

les poilus dans les tranchés
avant de se faire faucher,
ils étaient toujours en colère.
Ils ne voulaient pas de la guerre.

il y avait des ombres
au visage bien sombre
qui dansaient sans bruit,
dans la douleur de la nuit,
d'autres cachés sous terre,
pleuraient leurs mères
qui n'avaient plus de toit
quand eux mouraient de froid.

Il y avait de fortes odeurs
qui vous torturaient le cœur,
des tas de gueules cassées
qui donnaient la nausée
et des gémissements sans fin
surtout quand ils avaient faim.

Bien au loin, derrière, à l'horizon,
très loin des lignes du front,
on entendait la prière aux morts
qui ébranlait les derniers tirés au sort.

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top