Hasan Ibn Al-Sabah, Djelloul Marbrook
Poèmes

Hasan Ibn Al-Sabah

par Djelloul Marbrook

Djelloul Marbrook

(Le Seigneur des assassins, 11ème siècle)

L'exil est un double problème:
Nul ne lui échappe et
les terres endeuillées disparaissent.
Tandis que j'espérais me plaindre,
Je n'ai plus rien à dire
sauf l'illusion poignante
que certains d'entre nous appartiennent et
doivent être vigilants pour ceux
qui vivent déguisés parmi nous.
Nous avons besoin des assassins
pour exonérer ce que nous faisons
en le faisant apparaître moins terrible.
Hasan ibn al-Sabah vit
dans nos églises le dimanche,
dans les mosquées et les synagogues.
Nous ne pouvons pas décrire son visage
parce que nous le portons au moment où
nous persécutons les étrangers, ces démons.



Poème publié et mis à jour le: 04 aot 2017

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top