Guerre, Guillaume Apollinaire
Poèmes

Guerre

par Guillaume Apollinaire

Rameau central de combat
Contact par l'écoute
On tire dans la direction « des bruits entendus »
Les jeunes de la classe 1915
Et ces fils de fer électrisés

Ne pleurez donc pas sur les horreurs de la guerre
Avant elle nous n'avions que la surface
De la terre et des mers
Après elle nous aurons les abîmes
Le sous-sol et l'espace aviatique
Maîtres du timon
Apres après

Nous prendrons toutes les joies
Des vainqueurs qui se délassent
Femmes
Jeux
Usines
Commerce
Industrie
Agriculture
Métal
Feu
Cristal
Vitesse
Voix
Regard
Tact à part
Et ensemble dans le tact venu de loin
De plus loin encore
De l'Au-delà de cette terre



Poème publié et mis à jour le: 14 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top