Fringale D'amour poème de Maurice Oreste
Poèmes

Fringale D'amour

par Maurice Oreste

J’allais mon petit chemin
Quand soudain tu apparus
L’air serein, cœur ouvert
Prêt à y mettre l’amour.

Quand tu passes cet endroit,
Candace, petite marabout
Aux yeux de chandelle
Brièvement belle et éperdue
Tu aiguises tout mon être…

Un regard tendre, des yeux doux
Les pétales blancs de ta bouche
Dans tes gencives violettes
Evoquent l’ivresse et le plaisir
Cueillis sur l’herbe mouillée…
A l’ombre des palmiers
Où les arbres et les fleurs
Accueillent à cœur-joie
Ta première aventure sexuelle.

Entends-tu, Candace…
Les cris ardents de mon cœur
Laisses-moi t’aimer au long du jour
Car la nuit noire des ténèbres
Emportera nos caresses et souvenirs.

Coup de cœur, amour charnel
Qui dure un jour ou une année;
Cueillons ensemble des jours heureux,
Des moments d’amour, des heures de délice
Que rien n’égale…

Oh! Candace, belle et généreuse,
Je m’extasie devant ton charme,
Tes ronronnements orgastiques
Et tes tours de reins incessants;
Les plaisirs qui émanent de toi
Transportent hors du monde sensible
Pour faire rêver en plein jour.

Extrait de: 
Cris Du Coeur


Poème publié et mis à jour le: 21 novembre 2013

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top