Poèmes

Fountain Court

par Paul Verlaine

Paul Verlaine

La «
Cour de la fontaine » est, dans le
Temple,
Un coin exquis de ce point délicat
Du
Londres vieux où le jeune avocat
Apprend l'étroite
Loi, puis le
Droit ample :

Des arbres moins anciens (mais vieux, sans faute)
Que les maisons d'aspect ancien si bien
Et la noire chapelle au plus ancien
Encore galbe — aujourd'hui... table d'hôte !

Des moineaux francs picorent joliment —
Car c'est l'hiver — la baie un peu moisie
Sur la branche précaire, et — poésie !
La jeune
Anglaise à l'Anglais âgé ment...

Qu'importe ! ils ont raison, et nous aussi,
Symons, d'aimer les vers et la musique
Et tout l'art, et l'argent mélancolique
D'être si vite envolé, vil souci !

«
Et le jet d'eau ride l'humble bassin ' »
Comme chantait, quand il avait votre âge.
L'auteur de ces vers-ci. débris d'orage.
Ruine, épave, au vague et lent dessein.



Poème publié et mis à jour le: 15 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top