Exil, Arthur Rimbaud
Poèmes

Exil

par Arthur Rimbaud

Que l'on s'intéressa souvent, mon cher
Conneau!...

Plus qu'à l'Oncle
Vainqueur, au
Petit
Ramponneau!...
Que tout honnête insti net sort du
Peuple débile !...

Hélas ! !
Et qui a fait tourner mal notre bile!...

Et qu'il nous sied déjà de pousser le verrou
Au
Vent que les enfants nomment
Bari-barou!...



Poème publié et mis à jour le: 13 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top