Éventails de la Sainte-Victoire, Emmanuel Moses
Poèmes

Éventails de la Sainte-Victoire

par Emmanuel Moses

Sur les justes et les injustes

La pluie

En haut de la montagne croît le

Trèfle douteux l'aster doré

Il est difficile de suivre

La route sous le soleil

Le vent aussi s'acharne contre les

Arbrisseaux qui perdent leurs feuilles

De toute façon les chevaux de somme

Piétinent ce qui bouge est immobile

Une lumière sur le sommet personne

Ne la voit dans la vallée

*

Cézanne sur la montagne

Planté entre rocher et rocher

Au bout du soulier l'ombre liquide

Des oliviers

Midi

Il faut rentrer les boeufs

Mettre la table
Aujourd'hui hier
Un peu de mica sur les mains
Voilà les mots échangés
Avec l'ami de passage

*

Semence du taureau

Ailleurs des mains t'examinent

Des yeux aussi

Pour les siècles

Plus loin

Il y faut quoi

De la patience

Encore quelques pages

La flamme d'une bougie

Dans une pièce et l'escalier

Qui monte peut-être qu'il y a

Un grenier

Dans le jardin des pierres dénombrent

Les années

Le ciel enfermé dans un puits ou une

Fontaine

Un rideau d'étoiles pour toi

Chaque nuit



Poème publié et mis à jour le: 14 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top