Poèmes

Estran

par Okba Naji

Estran

La falaise est muette au mouvement de l’eau,
Les vagues soufflent le sable de tout leur corps,
Vers un cortège de voiliers
Qui pendule au repos,

Les phares sont éteints
Et la lumière diffuse
Le sable est marqué
Par le pas du promeneur,

Et la vague inscrit son œuvre
Sur ces clartés océanes
Que dispense le ciel...

Estran
Bretagne



Poème publié et mis à jour le: 10 juillet 2018

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top