Poèmes

En Justice de Paix

par Maurice Rollinat

Sonnet.

Le vieux, contre la fenêtre,
Fauve, en train de ruminer,
Soudain s'entend condamner
Au profit de ses trois maîtres.

Il semble alors que son œil lent,
Ayant défalqué l'assistance,
Demande au grand Christ du mur blanc
Ce qu'il pense de la sentence.

Et quand le juge lui dit, froid :
« Qu'avez-vous à répondre ? — Moi !
— Grince le vieux, pâle, et qui tremble, —

J' n'ai rien à vous répondr' du tout
Si c' n'est qu' vous êt' quat' chiens ensemble
Pour manger un malheureux loup ! »

Extrait de: 
Paysages et paysans (1899)


Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top