Écrit Pendant le Siège de Paris, Paul Verlaine
Poèmes

Écrit Pendant le Siège de Paris

par Paul Verlaine

Loyal poignet d'acier, bon vieux héros choisi
De par le bon vieux
Dieu barbu des vieilles
Bibles
Pour être le plus pur entre les plus terribles,
Goetz de
Berlichingen, que dis-tu de ceux-ci ?
Dorothée,
Ottilie ' ! Ô vous, vierges, quasi
Des anges, qui, parmi vos rêves si paisibles,
Tout au plus évoquiez des amis « impossibles »
A force de vertus, qu'en dites-vous aussi ?

Et vous, les jeunes gens, fières
Maisons-moussues,
Contempteurs des docteurs et des choses reçues.
Terreur des
Philistins abjects, splendides fous ;

Sur
Paris, sur
Paris ! ce ne sont pas des mythes,
L'Allemagne, il paraît, lance, qu'en dites-vous?
Tranquillement des culs" horribles de marmites.



Poème publié et mis à jour le: 15 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top