Poèmes

Ecclesiastisme

par Michel Deville

Suppositionnons un instant
Que l'évêque de
Pont-L'Évêque
A trop d'abbés dans son giron.

Et maintenant

Hypothésons
Qu'un pauvre évêque de
Corrèze
Manque d'abbés dans son diocèse.

Pas de problème

En vérité :
Notre évêque numéro un,
Pour une poignée de dollars,

Cède un abbé (Au hasard)
Au deuxième,

C'est enfantin,
C'est l'abbé cédé du métier.

Post-scriptum vobiscum

Très entre nous soit dit et sans facétie faire,
Sans jouer les délicats ni les cathos réacs,
Pensez-vous que ce soit à de telles affaires
Que les évêques vaquent ?



Poème publié et mis à jour le: 15 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top