Poèmes

Distance de L'Automne

par Jacques Réda

Puis tel soir de septembre après tous ces jours lumineux,
Le soleil n'est plus qu'un chasseur entre les landes df

nuages ;
Il guette et la forêt se retire en elle-même, À distance du rayon froid.
Des craquements veillent partout sur le silence
Et la mûre dans les taillis tend ses grappes noires à

personne.
Ce sera donc la nuit dans une heure.
Le ciel
Très pâle se réserve et ne touche plus l'herbe ni les eaux
Qui se retournent vers la profondeur oblique.
Buvez, doux animaux.



Poème publié et mis à jour le: 12 juillet 2017

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top