Poèmes

Dernier Poème

par Lucien Becker

Tu es née sur un ordre de la lumière qui partage avec toi ses richesses

i r

comme le reu partage son or avec la nuit, pourtant pleine jusqu'aux montagnes.

Ton corps s'éclaire de l'intérieur comme la moisson ou comme la rivière lorsque la clarté se suspend encore au couchant coupé soudain du jour.

Il ne faut pas que tu aies peur dans l'immense bagne de l'horizon puisque ton cœur peut battre à l'aise derrière mes doigts tendus sur toi.

L'amour nous donne alors la force

de poursuivre l'aventure du soleil

à la seule lueur de nos veines

entre des murs qui nous serrent à la gorge.

Tu entres dans ma vie avec la certitude que, menée à deux, elle n'aura pas plus de fin que l'éternel matin de la terre, que la nuit surgissant d'entre les siècles.


Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top