Poèmes

Dans mon Palais D'air

par Maria Zaki

Dans mon palais d'Air
Je brode les nuits et les jours
Je monte et descends
L'escalier du temps
En égrenant mon chapelet :
Il m'enchaîne
Ne m'enchaîne pas …
Soudain je trébuche
Le chapelet tombe
Dans les failles
De la conscience millénaire
Dans les crevasses
De l'esprit ancestral
Les papillons de mes songes
S'envolent sans moi
J'efface mon image
De tous les miroirs du palais
Je jette un regard inédit
Sur mon corps
Exhumant la trace des siècles
Sur ma poitrine tatouée
Hier encore
La trace pouvait ne pas exister
Toute chose peut être effacée
Dans sa totale concentration
C'est l'apprentissage
Incontournable
Des mères dignes de ce nom
L'éternel message
L'anti-message
Pourquoi ne pas en parler ?
Pourquoi en parler ?
Pour atteindre
L'irreproductibilité !

Extrait de: 
Voici défait le silence

Que Pensez-Vous de ce Poème?

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top