Poèmes

Cri d'amour

par Lou Mishel

A la passion du verbe d'aimer
A son adieu devant la vérité
L'amour est tombé au champs de guerre
Encore vivant, pas plus tard qu'hier
Le voici, couché dans le silence d'une pierre
Sur laquelle, j'ai dansé en prières
Et qui ne m'a pas répondu
Me laissant sans souffle rendu
Et le vent porte nos mots
Jusqu'au grand piano
Qui ne joue plus sur mes lèvres
Manquantes de tes sourires
Et de notre horizon de rires
Il y a tant d'amour dans ce trou
Et aucune source pour faire jaillir un rendez vous
J'ai bien avancé vers ce qui me rapproche de toi
De temps en temps, tu te poses sur moi
A travers les rêves de nos émois
Je me bouleverse alors de ce qu'il est resté
Mort ou vivant, tu restes à me porter
A chaque chute, c'est par toi que je peux me relever
Et sans relâche, je danse sur notre amour
Toi dans la terre et moi, dessus sous le soleil
Il suffirait de presque rien pour que tu me vois encore belle
De presque rien, pour que j'aille me perdre dans le ciel
Et t'y rejoindre pour danser encore quelques pas
Te déposer mon coeur dans tes bras
Et me laisser emporter vers là, où on ne va qu'une seule fois
Mon amour ne t'inquiète pas
Je n'ai nulles peurs de rester sans toi
Puisque chaque jour, je me réveille
Puisque chaque soir, je m’endors
Près de toi, comme bougie qui veille
Et rien ne nous sépare jamais.........Même la mort
Ni mes amours, ni ma vie dont un jour, je sors
Pour venir te raconter ce que j'ai fait, pendant que tu dors

Lou Mishel

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top