Poèmes

Chercher

par Le Bozec Léo

L’odeur douce de confiture
Et les bruits qui me rassurent
Je les trouve au fond de ton corps.

Je le prendrai et l’ouvrirai
Avec un couteau noir de jais
Pour te protéger de la mort.

Dans la plaie je mettrai la main
En fouillant j’y trierai le grain
J’en garde la noirceur, mon cœur.

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top