Poèmes

Chanson V

par Eugène Guillevic

Eugène Guillevic

En descendant dans mon jardin
J'y ai trouvé des assassins.

C'était bandits de grand ravage
Qui n'avaient plus aucun courage.

Ils ont tué dans le pays
Pour le plaisir, pour l'ennemi.

C'était bandits aux yeux pâlis,
A genoux pour pleurer merci.

J'eus grand dégoût des assassins
Et je m'en fus de mon jardin.

Mais lorsque j'eus le dos tourné,
Ils ont tiré, ils m'ont blessé.



Poème publié et mis à jour le: 13 mars 2014

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top