Chanson Minimaliste poème de Léopold Partisan
Poèmes

Chanson Minimaliste

par Léopold Partisan

De cette chambre
Avec vue sur l’océan
Où mouettes et goélettes
Se confondent dans le vent
Je voudrais
T’envoyer un peu de ce silence
Que tu n’as jamais pu entendre

De cette chambre
Avec vue sur l’océan
Où des abeilles sans lendemain
Confondent rideaux et chalands
Je voudrais
T’écrire sans rature ni murmure
Une chanson en miniature

Une chanson minimaliste
D’un amour si grand
Que je me suis perdue dedans
Une chanson minimaliste
D’un amour qui s’il t’allait
Comme un gant
Ignorait tout autant
Les petits nids douillets
Et le petit lit où je t’attendais
En rêvant

Dans cette chambre
Avec vue sur l’océan
Où des insectes sans venin
Confondent les tentures avec notre rupture
Dans cette chambre
Sommes-nous devenus pareils
À ses abeilles sans lendemain
Qui s’escarmouchent au soleil

Une chanson minimaliste
D’un amour si prenant
Que j’en ai perdu
La notion du temps
Une chanson minimaliste
D’un amour si béant
Que nous nous nous noyons dedans
Une chanson minimaliste
D’un amour qui porté à l’écran
A déchainé des ouragans
Balayé les spectateurs
Jusqu’au dernier rang
Et englouti notre chambre
Avec vue sur l’océan


Poème publié et mis à jour le: 12 juillet 2017

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top