Casino des Lumières Crues, Louis Aragon
Poèmes

Casino des Lumières Crues

par Louis Aragon

Louis Aragon

Un soir des plages à la mode on joue un air
Qui fait prendre aux petits chevaux un train d'enfer
Et la fille se pâme et murmure Weber
Moi je prononce Wèbre et regarde la mer.

Extrait de: 
Feu de joie (1920)



Poème publié et mis à jour le: 15 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top