Poèmes

Biographie de René Char

René Char (14 juin 1907 - 19 février 1988) était un poète français. Char a étudié à Aix-en-Provence. Il a publié son premier livre 'Cloches sur le cœur' en 1928 sous la forme d'une compilation de poèmes écrits entre 1922 et 1926. Au début de 1929, il fonda la revue Méridiens avec André Cayatte et publia trois numéros. En août, il envoie vingt-six exemplaires de son livre Arsenal, publié à Nîmes, à Paul Éluard, qui lui rend visite à l'automne à L'Isle sur la Sorgue. Fin novembre 1929, Char s'installe à Paris, où il rencontre Louis Aragon, André Breton et René Crevel et rejoint les surréalistes. Sa 'profession de foi du sujet' a été publiée en décembre dans le douzième numéro de La Révolution surréaliste. Il est resté actif dans le mouvement surréaliste jusqu'au début des années 1930, mais s'est progressivement éloigné du cercle à partir du milieu des années 1930. Tout au long de sa carrière, les œuvres de Char ont paru dans diverses éditions, souvent accompagnées d'œuvres de personnalités telles que Kandinsky, Picasso, Braque, Miró, Matisse et Vieira da Silva.

Au début des années 1940, il a eu une relation avec l'artiste suédoise Greta Knutson. Durant le seconde guerre mondiale, Char entra dans la clandestinité en 1940 et combattit aux côtés de Gilbert Lély dans la Résistance contre l'occupation allemande. L'expérience de ces événements qu'il a vécu est presque totalement retranscrite dans son livre de poèmes en prose Feuillets d'Hypnos. Malgré qu'il refusa de publier quoi que ce soit pendant l'occupation, 'Feuillets d'Hypnos' a quand même été écrit entre 1943 à 1944, des poèmes en prose qui traitaient surtout de la résistance et qui ont été publiées en 1946. Ce livre a connu un grand succès. Au cours des années 1950 et 1960, malgré des expériences brèves et malheureuses au théâtre et au cinéma, Char atteignit sa pleine maturité en tant que poète. Dans les années 1960, il participe à la bataille contre le stationnement d'armes atomiques en Provence.

Char était un ami et un trés proche collaborateur d'Albert Camus, de Georges Bataille et de Maurice Blanchot. Mais il était aussi ami avec beacoup d'artistes comme Pablo Picasso, Joan Miró et Victor Brauner. Il devait être dans la voiture impliquée dans l'accident qui a tué Camus et Michel Gallimard, mais il n'y avait pas assez de place et il est rentré ce jour-là en train à destination de Paris.

Le compositeur Pierre Boulez a écrit trois arrangements de poésie de Char, Le Soleil des eaux, Le Visage nuptial et Le Marteau sans maître. Une amitié tardive se développa également entre Char et Martin Heidegger, qui décrivit la poésie de Char comme "un tour de force dans l'ineffable" et qui fut à plusieurs reprises son invité à La Thor dans le Vaucluse.

En 1955, René Char rencontre le philosophe allemand Martin Heidegger à Paris. Il l'invita plusieurs fois, malgré son ancienne attitude envers le national socialisme, à se rendre en Provence. Ainsi, les séminaires de Le Thor en 1966, 1968, 1969 et de Zähringen en 1973. Plus tard, Char prend ses distances avec Heidegger. Dans les années 1960, il s'est engagé contre le déploiement de missiles nucléaires en Provence.

Sa poésie et son œuvre dramatique 'Le Soleil des eaux' ont été traduits en allemand par Paul Celan, Franz Wurm, Curd Ochwadt et Peter Handke. Il était en contact amical avec les surréalistes berlinois Johannes Hübner et Lothar Klünner, qui ont également transféré une grande partie de son travail. Aussi avec l'appartenance à ce cercle peintre Jeanne Mammen. Parmi ses nombreux livres, certaines des dernières œuvres ne sont pas disponibles dans les éditions de langue allemande. Il était ami avec le poète Paul Éluard, l'écrivain et philosophe Albert Camus et l'ancien historien Paul Veyne. De nombreux peintres importants, u. a. Juan Gris, Henri Matisse et Georges Braque ont illustré les manuscrits de ses poèmes, dont certains ont paru dans des éditions complexes en fac-similé à l'occasion de son centième anniversaire. Ses œuvres Le Soleil des eaux et Le Marteau sans maître ont servi de modèles aux compositions de Pierre Boulez.

Il est décédé d'une crise cardiaque en 1988 à Paris.


Poème publié et mis à jour le: 29 juin 2019

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top