Au Centre D'une Rébellion, Djelloul Marbrook
Poèmes

Au Centre D'une Rébellion

par Djelloul Marbrook

Djelloul Marbrook

Nous sommes nés pour passer à travers les murs
non embrouillés par les géométries,
pour déformer les dimensions dans nos poches,
peindre des imaginations dans l'air,
nés pour déchirer la persuasion
de nos visages, à connaitre
que nos parents parlent à la peur.

Dans quel rêve nous nous endormons,
le jour trop découvert pour s'y fier, ou la nuit
où nous avons tout vu auparavant?

Le paradis est comme on s'en souvient.
Nous n'y sommes étrangers nulle part.
Nous sommes seulement perdus parmi les dérangements,
mais le vent nous ramène l'odeur de la maison.

Le matin nous est toujours inconnu.
Nous devons y réapprendre la sieste de chaque objet.
Mais parfois, on ne se souvient plus
de la façon avec laquelle nous avons été pliés,

N'attendant que l'image dans le miroir
puisse s'évaporer, dans l'espoir de revenir
à notre état ​​d'origine
étincelante agitée dans notre moelle.

En tous ces yeux l’élixir, mais pourquoi
l'in-naturel ne veut pas nous tourner le dos
et pourquoi, dans la grâce du déjà-vu
nous sommes en chemin vers nous-mêmes?

Si vous avez attaché vos chaussures ensemble
Rien de pire n'arrivera autour
que de prendre un taxi et de penser
que vous allez réellement quelque part.

Je ne peux pas effacer la mémoire du vol,
la prise de conscience d'un puma,
la translucidité d'une feuille.

Je me souviens des atomes blottis
dans un bouclier macédonien,
au milieu d'une rébellion sur l'épée de Baybar,
rien de trop exquis à supporter.

Puis je me souviens en prétendant
que je serais surement enterré ici.



Poème publié et mis à jour le: 04 aot 2017

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top