Poèmes

Amours de Narcize

par Siméon-Guillaume de la Roque

Amour

O miracle plaisant ! durant ceste nuict brune
De voir mon beau soleil tout bruslant de clairté
Se mesler doucement aux rayons de la lune
Sans chasser l'espaisseur de ceste obscurité :

O courtoyse
Déesse au
Croissant argenté !

Las ! qui me fait jouyr de faveur non commune
Voyant avec tant d'yeux, d'aise et de liberté
Ce que le jour cruel contend à ma fortune.

Puisque si librement tu la touche, et la voy,
Pour alléger mon cœur, bel astre, apporte moy
De tes rais amoureux un baiser de sa bouche.

Puis m'apportant ce bien ne tourne plus la bas,
O
Lune, je voudroys alors qu'elle se couche
Où me porte ces rais estendre encor' les bras.


Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top