Amours de Cassandre, Pierre de Ronsard
Poèmes

Amours de Cassandre

par Pierre de Ronsard

Amour

Il faisait chaud, et le somme coulant
Se distillait dans mon âme songearde,
Quand l'incertain d'une idole gaillarde
Fut doucement mon dormir affolant.

Penchant sous moi son bel ivoire blanc
Et mi-tirant sa langue fréullarde,
Me baisotait d'une lèvre mignarde,
Bouche sur bouche et le flanc sur le flanc.

Que de corail, que de lis, que de roses,
Ce me semblait, à pleines mains décloses
Tâtai-je lors entre deux maniements ?

Mon
Dieu, mon
Dieu, de quelle douce haleine,
De quelle odeur était sa bouche pleine,
De quels rubis, et de quels diamants ?



Poème publié et mis à jour le: 15 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top