Acrostiche, Jules Verne
Poèmes

Acrostiche

par Jules Verne

Hélas ! je l'ai donné mon cœur faible et sans armes,
Et j'ai fié mon âme entière en ta bonté :
Regarde : je n'ai plus que la joie et les larmes,
Marques d'amour, hélas ! ou d'infidélité.
Il te faut décider ce que ton cœur t'inspire ;
Ne va plus épargner ma joie ou mes douleurs !...
Il me reste pour toi pour t'aimer un sourire2...
Et c'est pour ton refus que j'ai gardé mes pleurs !



Poème publié et mis à jour le: 14 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top