Poèmes

Accompagnant un Ami

par Li Bai

La verte montagne s’étend sur la muraille du Nord,
De blanches eaux entourent celle de l’Est.
Quand ici nous serons séparés,
Vous serez l’herbe aquatique qui voyage à dix mille Li.

Les nuages errants me rappelleront le voyageur,
Le soleil couchant me fera songer à l’ancien ami.
Vous vous éloignez, nous agitons la main,
L’un vers l’autre nos chevaux hennissent tristement.

Extrait de: 
1966, La Poésie Chinoise des Origines à la Révolution, (Gérard & Verviers)



Poème publié et mis à jour le: 15 novembre 2019

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top