Abordage, Jules Supervielle
Poèmes

Abordage

par Jules Supervielle

Pirates, gestes sauvages,
Rapt aux îles du
Cap
Vert,
Dans le rut de l'abordage
Une négresse à la mer.

Le couchant métamorphose
L'océan, la terre, l'air
Un noir nu se mue en rose
Que tranche un sabre de fer.

Ce sont mes yeux qui transposent,
Et parmi chaises et plaids
Sur le paquebot morose
Seuls circulent des valets.



Poème publié et mis à jour le: 14 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top