Poèmes

À une Raison

par Arthur Rimbaud

Arthur Rimbaud

Un coup de ton doigt sur le tambour décharge tous les sons et commence la nouvelle harmonie.

Un pas de toi, c'est la levée des nouveaux hommes et leur en-marche.

Ta tête se détourne : le nouvel amour !
Ta tête se retourne : — le nouvel amour !

«
Change nos lots, crible les fléaux, à commencer par le temps », te chantent ces enfants. «
Elève n'importe où la substance de nos fortunes et de nos yeux » on t'en prie.

Arrivée de toujours, qui t'en iras partout.



Poème publié et mis à jour le: 13 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top