Poèmes

A Rabel, sur un Livre de Fleurs Qu'il Avoit Peintes

par François de Malherbe

Quelques louanges non pareilles

Qu'ait
Apelle encore aujourd'hui,

Cet ouvrage plein de merveilles

Met
Rabel au dessus de lui.

L'art y surmonte la nature ;

Et si mon jugement n'est vain,

Flore lui conduisait la main,

Quand il faisoit cette peinture.

Certes il a privé mes yeux

De l'objet qu'ils aiment le mieux,

N'y mettant point de marguerite ;

Mais pouvait-il être ignorant

Qu'une fleur de tant de mérite

Auroit terni le demeurant ?



Poème publié et mis à jour le: 14 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top