Poèmes

A la Même

par Paul Verlaine

Paul Verlaine

Non.
Ce n'est pas vrai.
Vous êtes très bonne,

Très sobre de paroles dures vraiment

Et votre verbe est un pur
Uniment

Tout en voyelles sans la moindre consonne.

C'est la cause pourquoi je vous pardonne
Quelque vivacité dite éventuellement
Et sûrement dans le juste moment
Où je la mérite, et parlant à ma personne.

Car vous êtes franche et ce m'est doux,

Dans ce monde vil et surtout jaloux

De ramper autour de quelqu'un pour le tromper

Et c'est très bien ça, ma si chère amie.

Et je vous en estime (et ne mens mie)

Et je t'en aime mieux encor de ne pas me tromper.



Poème publié et mis à jour le: 15 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top