À la Désespérade, Rene Char
Poèmes

À la Désespérade

par Rene Char

René Char

—Je ne désire plus que tu me sois ouvert,
Et que l'eau grelottant sous ta face profonde
Me parvienne joyeuse et douce, touffue et sombre, (Passagères serrées accourues sur mes lèvres
Où réussissent si complètement les larmes).
Puits de mémoire, ô cœur, en repli et luttant.

-
Laisse dormir ton ancre tout au fond de mon sable,

Sous l'ouragan de sel où ta tête domine,

Poète confondant, et sois heureux,

Car je m'attache encore à tes préparatifs de traversée!



Poème publié et mis à jour le: 15 novembre 2012

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top