248 Amours Maghrébines poème de Ceejay
Poèmes

248 Amours Maghrébines

par Ceejay

248 amours Maghrébines

Cueillir sur ta rouge bouche
Mon nom tout bas prononcé.

Voler de la pointe de la langue ta salive
Comme le sang sur une plaie à la pulpe tendre.

Quel peut être ton regard à mon regard masqué ?
Tes yeux peut-être clos pour mieux se rappeler
Et inlassable murmurer mon nom.

Avec aux lèvres un goût de sable
Qui nous fait un désert.
Languissants, suaves, lents et mesurés
Sont les gestes sages que nous n’osons poser.
Retenus jusqu’au bout dans l’infranchissable.

Inconnus l’un de l’autre et pourtant savourés.
Effleurées à distance les lignes ignorées des corps.
Se sentir béats du peu de récolté :
Le parfum d’aube de son air expiré
L’acidité des lèvres
Le bleu de mon nom exhalé
Et ses yeux que je n’ai pu voir.

©CeeJay.

Extrait de: 
Poèmes écrits au Maroc


Poème publié et mis à jour le: 12 juillet 2017

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top