Poèmes

Heureux qui comme Ulysse

par Joachim du Bellay

Heureux qui, comme
Ulysse, a fait un beau

voyage,

Ou comme cestui-là qui conquit la
Toison,

Et puis s'en est retourné, plein d'usage et raison,

Vivre entre ses parents le reste de son âge !

Quand reverrai-je, hélas ! de mon petit village
Fumer la cheminée, et en quelle saison
Reverrais-je le clos de ma pauvre maison,
Qui m'est une province et beaucoup davantage ?

Plus me plaît le séjour qu'ont bâti mes aïeux,
Que des palais romains le front audacieux ;
Plus que le marbre dur me plaît l'ardoise fine,

Plus mon
Loire gaulois que le
Tibre latin,
Plus mon petit
Lire que le
Mont-Palatin,
Et plus que l'air marin la douceur angevine.


Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Retour au Top