Chanson (les Châtiments, Iii), Victor Hugo
Poèmes

Chanson (les Châtiments, Iii)

par Victor Hugo

Un jour, Dieu sur sa table
Jouait avec le diable
Du genre humain haï.
Chacun tenait sa carte
L'un jouait Bonaparte,
Et l'autre Mastaï.

Un pauvre abbé bien mince !
Un méchant petit prince,
Polisson hasardeux !
Quel enjeu pitoyable !
Dieu fit tant que le diable
Les gagna tous les deux.

« Prends ! cria Dieu le père,
Tu ne sauras qu'en faire ! »
Le diable dit : « Erreur ! »
Et, ricanant sous cape,
Il fit de l'un un pape,
De l'autre un empereur.

Jersey, le 1er mars 1853.

Extrait de: 
Les châtiments (1853)



Poème publié et mis à jour le: 13 juillet 2017

Lettre d'Informations

Abonnez-vous à notre lettre d'information mensuelle pour être tenu au courant de l'actualité de Poemes.co chaque début de mois.

Nous Suivre sur

Retour au Top